Bois et tôles

 

En redescendant de la Pointe Perret, au mois d'aout, quelques tôles posées le long d'un chalet m'ont inspiré cet espèce de trompe-l'oeil. Un exercice intéressant.

Trois angelots de l'hopital de Taverny. Aquarelle


 

 D'après le fronton du Château de la Tuyolle, à l’hôpital du Parc de Taverny.

Un article du "Journal de François" raconte un peu de son histoire.

 (voir article).


On peut toujours rêver. Aquarelle.


Covid oblige, nous n'irons pas à Onnion cet hiver.

Nous ne monterons pas, raquettes aux pieds, sur ce petit chemin qui part derrière le Rocher Blanc, à l'entrée de Plaine-Joux, et qui va rejoindre Bouttecul. Le marais doit être immaculé sous la neige, juste traversé de quelques traces de chevreuil ou de chamois. 

Merci à l'artiste photographe (Isabelle ? Benoist ?).
 

Tracteur Ford Bleu - Aquarelle


 

 J'ai déjà présenté ce tracteur des années 60, qui avait attiré mon regard et ma sympathie.

En fait le propriétaire, très sympathique au demeurant et fier de son engin, possède deux tracteurs quasiment identiques, ce qui lui permet de récupérer des pièces de l'un pour équiper l'autre. Cependant, il tient à ce que celui-ci reste présentable malgré les outrages de l'âge  et les nombreuses réparations et modifications qu'il a du subir.

En particulier deux phares ont été retirés de la calandre et deux autres ont été ajoutés sur le dessus du capot, ce qui offre une bien meilleure visibilité. Cette modification confère à ce tracteur une allure particulière, quelque chose de E.T. mais un E.T. dynamique !

C'est ce dynamisme que j'ai voulu faire transparaitre ici, tout en insistant sur le caractère âgé et un peu cagneux du sujet. 

Pour la rouille j'ai utilisé de l'encre de chine sépia et de l'aquarelle terre de sienne brûlée.

Le dessin des pneus est une belle épreuve : je faisais des croquis sur le motif mais cette sculpture est très sensible à la direction de la lumière, et le temps que je trace les ombres du haut le soleil avait bougé, les ombres du bas n'étaient plus cohérentes ! Pour l'aquarelle que j'ai réalisé plus tard à l'atelier je n'ai pas cherché à ce que le dessin soit juste, mais plutôt représentatif de l'impression qu'il m'avait laissée.

J'espère pouvoir retrouver cette belle machine l'été prochain.

Automne au cirque du Fer-à-cheval - aquarelle

 

La Corne-de-Chamois, d'après une magnifique photo de  Jean-Marc Klaftenberger, un excellent photographe Haut-Savoyard.

J'adore Sixt-Fer-à-Cheval et le cirque du même nom, site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il est entouré de magnifiques sommets, dont la Corne-de-Chamois qui semble dominer lorsqu'on parcours le fond de la vallée. En réalité la Corne-de Chamois cache le Tenneverge. 

Partout des cascades. La méridienne semble sortir du nombril de la montagne, on ne peut la rater, et il y en a des dizaines d'autres qui dégringolent.

Le cirque  est point de départ ou d'arrivée de nombreuses randos, parmi les plus belles de Haute-Savoie.

Je suis allé peindre plusieurs fois là-bas, en été bien sûr. Je rêve de pouvoir le faire au moins une fois, sur le motif, au cours d'une belle journée d'automne. En attendant, pendant ce second épisode de confinement il m'a semblé que l'oeil du photographe serait le meilleur intermédiaire. Merci à lui.

Le tracteur bleu à Amoulin - Aquarelles

Le tracteur bleu, travail d'atelier. 50 x 65 cm

Le tracteur bleu, sur le motif. 24 x 32 cm

 

Amoulin est un  hameau de la commune d'Onnion, à un quart d'heure à pieds du bourg. J'aime y emmener les aquarellistes, qui y trouvent une grande diversité de sujets, au calme. Cette année ce tracteur Ford 1969  m'a fait de l'oeil.

Ingrid fut la première à le portraiturer pendant une balade-aquarelle : une belle représentation, très libre. 

Je suis revenu sur place, seul, pour l'observer et peindre sur le motif. Discuter avec son propriétaire aussi, qui en est fier, à juste titre : on peut voir le sérieux de l'entretien et les traces des réparations et modifications. Entre autres, ces deux phares qui ont été retirés de la calandre et replacés au-dessus du capot. Ainsi placés ils étaient plus efficaces, et ils donnent à la face du tracteur un petit air d'engin venu de l'espace !

Je l'ai photographié aussi avec l'idée d'en tirer des aquarelles plus travaillées, à l'atelier.

L'aquarelle sur le motif et l'aquarelle d'atelier sont des disciplines assez différentes, dont les produits ne sont guère comparables.

Les grandes Jorasses

 

En juin 2020, au sortir du confinement, nous avions besoin de grands espaces et de l'espoir de pouvoir animer de nouvelles balades-aquarelle aux Chavannes à Onnion.

 

L'aiguille verte - Aquarelle



Le confinement, puis le déconfinement progressif m'ont très naturellement entraîné dans cette petite série d'aquarelle consacrée à des paysages de la Vallée Blanche. Objet de souvenirs, objet de désirs renouvelés.
J'aimerai tant y emmener mes petits-enfants...

Première semaine de confinement : dans la Vallée Blanche, aquarelle


Quelque part dans la Vallée Blanche ...

A quoi rêve-t-on  quand on est confiné, que l'on sait que ce sera pour longtemps, qu'on n'a pas vu la montagne depuis l'été dernier ?

Techniquement j'ai utilisé de l'encre de chine sépia avant de travailler à l'aquarelle.

The car


Encre de chine et aquarelle, d'après une photo de Thomas Lebouvier que je remercie.

L'encre de chine sépia plus ou moins coupée d'eau permet de diffuser en ressemblant à des taches de rouille. Avec cette technique on utilise beaucoup le pulvérisateur...

American Dream - Aquarelle


Aquarelle et encre de chine, inspirée d'une photo de Thomas Lebouvier.

Cette aquarelle devait être exposée au Salon des Arts de Margency. Celui-ci est reporté à une date indéterminée pour cause de confinement de la population. 

Espérons que nous pourrons bientôt (?) de nouveau échanger quelques belles oeuvres dans les Salons de la Région qui ont dû être annulés. 

Je suis de tout coeur avec les artistes professionnels qui vont subir cette crise de plein fouet.

M'Byke Aquarelle de moto.



Oui, c'est une Harley Davidson.
Non elle ne m'appartient pas, je remercie celui qui m'a permis de la peindre.

Non il n'y a pas de "faute",
Oui c'est volontairement que je n'ai pas écrit "Bike". 


 

Bois et tôles

  En redescendant de la Pointe Perret, au mois d'aout, quelques tôles posées le long d'un chalet m'ont inspiré cet espèce de tro...